Objectifs à long terme ou à court terme – Les questions fondamentales pour la défense efficace des animaux

Vote des experts : Objectifs à long terme 5,7/10, Objectifs à court terme 4,3/10

Explication : Devrions-nous accorder plus de poids aux résultats à long terme ou aux résultats à court terme? Un événement utile pour tracer la ligne entre le court et le long terme est la fin de l’élevage, par ex. lorsque l’humanité disposera d’une technologie tellement avancée que nous ne mangerons plus d’animaux simplement parce qu’ils sont des moyens inefficaces d’obtenir de la viande, du lait et des œufs. Bien sûr, il s’agit plutôt d’un spectre temporel que d’une ligne entre deux temps donnés, vous devriez donc considérer ces arguments pour leur application à des décisions concrètes maintenant.

Arguments pour un focus long-terme

  1. L’échelle du long terme est astronomiquement plus grande. Par exemple, certains suggèrent que nous pourrions remplir l’univers avec au moins 10^38 esprits humains par seconde, un nombre d’êtres sensibles dépassant largement les 7,5 milliards d’humains vivants aujourd’hui. [132] Même le nombre d’arthropodes vivants aujourd’hui ne dépasse probablement pas 10^20 et leur durée de vie est beaucoup plus courte que celle des humains. [133]
    1. Ces estimations basées sur la taille potentielle de la civilisation à long terme sont optimistes dans le sens où l’humanité pourrait ne pas survivre aussi longtemps.
  2. Moins de ressources (travail, argent, etc.) sont utilisées pour aider les animaux ou les autres êtres non-humains sentients qui pourraient exister dans un avenir lointain.
  3. Le bien à court terme pourrait être un mal à long terme, par exemple promouvoir le végétarisme – en particulier pour des raisons environnementales – pourrait amener la société à se préoccuper davantage de préserver les espèces et les écosystèmes au détriment des intérêts de chaque individu animal [134][135], mais les stratégies à long terme ne semblent pas présenter de risques comparables vis-à-vis du court terme.

Arguments pour un focus court-terme

  1. Les résultats à court terme ont tendance à être plus faciles à aborder.
  2. La réalisation de multiples résultats à court terme implique des boucles de rétroaction plus courtes que les activistes peuvent utiliser pour optimiser leurs stratégies.
  3. Il y a plus d’incertitude quant à la capacité à aider les animaux à long terme, en particulier parce qu’il existe davantage de considérations cruciales sur le long terme, qui pourraient non seulement affecter l’ampleur de l’impact mais également son signe.
[132] “Selon ces estimations, il s’ensuit que le potentiel de 10^38 vie humaines est perdu chaque siècle où la colonisation de notre superamas local est reporté…; soit l’équivalent d’environ 10^29 vies humaines potentielles par seconde” – Nick Bostrom, Astronomical Waste
[133] “‘Bugs’ (insectes, araignées, etc.)        | 10^17 to 10^19” – Brian Tomasik, How Many Wild Animals Are There?
[134] “Alors que le militantisme végé vise à changer le régime alimentaire des gens pour réduire la souffrance des animaux d’élevage, il pourrait avoir un impact important sur le fait que la population s’oriente vers la réduction de la souffrance des animaux sauvages.” – Luke Hecht, Wild Animal Suffering Survey Report
[135] “Un focus sur l’environnement peut mener la population à causer des souffrances aux animaux sauvages, par exemple en tuant lentement les individus appartenant à des espèces invasives afin de préserver l’intégrité d’un écosystème local. ” – Jacy Reese, The Animal-Free Food Movement Should Focus Primarily on Animal Protection Arguments
Traduction depuis https://www.sentienceinstitute.org/foundational-questions-summaries

Sommaire du corpus

Introduction
Vaut-il mieux parler de protection des animaux, d’écologie ou de santé humaine ?
S’intéresser à d’autres luttes ou se concentrer sur la question animale ?
Confrontation ou non-confrontation ?
Faut-il faire varier les éléments de communication ?
Communication polémique Vs. Autres tactiques
Faut-il s’adresser aux individus ou aux institutions ?
Faut-il cibler les influenceurs ou la population en général ?
Doit-on s’affirmer de gauche ou être non partisan ?
Les réformes welfaristes donnent-elles une dynamique ou enlisent-elle le mouvement ?
Approche réductionniste ou véganiste ?
Doit-on viser un changement social ou technologique ?
3 questions « méta » et une liste de questions complémentaires :
[meta] Focus sur les animaux d’élevage OU les animaux sauvages OU l’antispécisme en général 
[meta] Focus sur le long terme ou le court terme 
[meta] Mouvements sociaux OU essais randomisés contrôlés  OU intuition/spéculation/anecdotes OU constats externes
Questions moins explorées

13 commentaires sur “Objectifs à long terme ou à court terme – Les questions fondamentales pour la défense efficace des animaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s