Faut-il faire varier les éléments de communication ? – Les questions fondamentales pour la défense efficace des animaux

Explication : Devrions-nous utiliser toujours les mêmes slogans, images, etc., ou devrions-nous les adapter à chaque campagne, chaque association, etc.? Considérez le rainbow flag utilisé par le mouvement des droits gay ou les arches dorées que McDonald utilise toujours pour s’identifier. Dans quelle mesure les défenseurs des animaux devraient-ils essayer d’utiliser des éléments communicationnels invariants comme ceux-ci, plutôt que de changer leurs slogans, leurs images, etc.? Nous pouvons aussi ici arriver à des conclusions modérées, telles que l’utilisation d’un slogan invariant, mais en variant l’image associée. Par ex. utiliser les mots « aider les animaux » mais accompagnés des photos de différents animaux à chaque fois.

Arguments en faveur d’éléments de communication invariants

  1. Il y a beaucoup d’exemples de réussites apparentes dans les mouvements sociaux historiques. [32] Les militants anti-esclavagistes britanniques utilisaient des messages extrêmement constants. [33]
  2. Les spécialistes du marketing considèrent le développement et la maintenance de «structures de la mémoire» (par exemple, l’association des arcs dorés avec McDonald’s) comme l’une des fonctions les plus importantes de la publicité [34].
  3. Des structures constantes établissent la familiarité, ce qui conduit à plus de sympathie et de succès dans la persuasion interpersonnelle. [35]

Arguments pour des éléments de communication variants

  1. Les éléments d’un panneau d’affichage, d’une brochure, etc. peuvent être mieux optimisés pour une situation spécifique s’il n’est pas nécessaire qu’ils soient constants. [36] [36.1] [36.2]
    1. Cependant, il n’y a pas de preuves que les efforts visant à varier les interventions sur les comportements de santé en les rendant plus  » culturellement adaptées  » améliorent leur efficacité. [36.3] Les preuves sur les effets de l’adaptation des interventions aux caractéristiques ou aux besoins individuels du bénéficiaire sont mitigées. [36.4]
  2. Lorsqu’un nouvel élément est inclus dans une campagne, tel qu’un slogan provocateur relatif à un événement actuel, cela peut provoquer le débat public et attirer l’attention des médias par un contenus plus en lien avec l’actualité et plus intéressant.
  3. Certaines formulations de messages peuvent être efficaces pour recruter des militants mais aliénantes pour un public plus large. [36.5]

Arguments non tranchés

Le débat public, en particulier sur des questions politiques controversées, met souvent l’accent sur un aspect d’un problème tout en excluant tous les autres, passant souvent d’un point de vue extrême à un autre. [37] La communication invariante pourrait profiter de cette dynamique en ayant une qualité moyenne de communication plus élevée car l’élément de communication invariant peut être le plus prometteur. Au contraire, essayer une variété d’éléments de communication permet au contraire de voir ceux qui font décoller l’intérêt du public et de constater la meilleure approche à employer. Laquelle de ces possibilités finit par se produire dépend, entre autres facteurs, de la quantité de feedback que les défenseurs obtiennent lorsqu’ils essayent différents messages sur des durées variables.

[32] Pensez à « Ne suis-je pas un homme et un frère ? » du mouvement anti-esclavagisme, « Faites l’amour pas la guerre » du mouvement pacifiste américain des années 1960, ou à la couleur verte du mouvement écologiste.
[33] « Les militants anti-esclavage dénoncèrent la traite transatlantique, et ensuite de l’esclavage tout entier, et non seulement des pratiques particulières leurs étant liées… L’emblème de l’esclave agenouillé avec les mots « Ne suis-je pas un homme et un frère? » – également adapté à l’image d’une femme esclave avec les mots « Ne suis-je pas une femme et une sœur? » – n’était associé à aucune organisation en particulier et a été largement utilisé pour signaler son soutien à l’abolition. De même, des affiches des Brookes [navires négriers] ont été reproduites par n’importe qui pour les accrocher dans les maisons ou les établissements. Ces images étaient simples mais avaient une signification claire et étaient largement reproduites … Les partisans anti-esclavagistes au Parlement ont toujours dit que le gouvernement ou la société britannique étaient responsables, pas les planteurs ou les consommateurs … les arguments moraux dominaient lourdement et invariablement les discours anti-esclavagistes au Parlement. Même lorsqu’ils utilisaient des arguments économiques, les militants étaient explicites sur le fait que si la Grande-Bretagne perdait quelque chose en abandonnant l’esclavage, elle endurerait la responsabilité de la dette, pas des esclaves. »- Kelly Witwicki, Social Movement Lessons From the British Antislavery Movement
[34] « Puisque les couleurs sont importantes pour l’identification de la marque, nous recommandons que les couleurs soient mises en évidence dans les campagnes publicitaires afin de renforcer le lien avec la marque. » – Romaniuk et al., Developing Memory Structures for Brand Identity Elements in Packaged Goods Markets
[35] L’effet de simple exposition est un type de biais cognitif qui se caractérise par une augmentation de la probabilité d’avoir un sentiment positif envers quelqu’un ou quelque chose par la simple exposition répétée à cette personne ou cet objet. – Wikipédia, Effet de simple exposition (Note : Wikipedia n’est pas fiable en tant que source, mais est souvent utile pour ses citations et comme pour les résumés sur des sujets non controversés.)
[36] Dans la littérature sur le comportement en matière de santé, presque tous les types d’interventions individuelles et en petits groupes en matière d’éducation et de soutien comportemental semblent susceptibles d’avoir des tailles d’effet conventionnellement interprétées comme  » petites  » ou  » très petites ». Puisque les différences globales entre les types d’intervention semblent assez mineures, malgré une variance substantielle entre les études individuelles ou les méta-analyses, les défenseurs des animaux engagés dans des actions de sensibilisation individuelle pour encourager les individus à réduire leur consommation de produits animaux devraient rester ouverts à l’expérimentation d’une grande variété de méthodes. » – Jamie Harris, Lessons for Consumer Behavior Interventions from the Health Behavior Interventions Literature (à paraître).
[36.1] «À cette fin, de nombreux chercheurs en marketing social ont découvert que la personnalisation des messages à un public particulier maximise leur force et leur influence.» – Schmid et al, Targeting or Tailoring? Maximizing Resources to Create Effective Health Communications
[36.2] « De plus, ces dernières années, des activistes américains se sont rendus au Mexique pour promouvoir les simulacres de viande et la mayonnaise végétaliens, sans tenir compte du fait que la promotion de ces alternatives comme faisant partie intégrante du véganisme présente non seulement le véganisme comme élitiste mais aussi comme contradictoire avec les cuisines traditionnelles du Mexique. Cela rend le travail de FaunAcción [ » une organisation antispéciste qui travaille à l’autonomisation des personnes au Mexique « ] plus difficile : cela fait croire aux Mexicains que le véganisme n’est pas pour eux. Wotko [le fondateur de FaunAcción] a déclaré : « Le mouvement de l’EI s’oriente de plus en plus vers le consumérisme, et nous devons nous attaquer à cela maintenant ». Dans le Molcajete (un projet de fourgonnette alimentaire géré par FaunAcción), nous nous déplaçons, surtout dans les quartiers pauvres, pour partager et parler de la nourriture. Notre matériel ne dit pas « Soyez végétalien », il s’agit de défendre le maïs, contre Monsanto, et de dire aux gens que nous aimons leur nourriture : les vieilles recettes indigènes. Nous voulons que les gens surmontent la honte de leur alimentation traditionnelle ». – Jasmine Owens, Ne dites pas GO VEGAN. Répondez au contexte local et aux défis de votre peuple.
[36.3] La compétence culturelle est un vaste concept utilisé pour décrire une variété d’interventions visant à améliorer l’accessibilité et l’efficacité des services de soins de santé pour les personnes issues de minorités raciales/ethniques… Cependant, j’accorde très peu d’importance aux preuves provenant des revues et des études incluses qui suggèrent que les interventions culturellement compétentes ne sont pas susceptibles d’être plus efficaces pour changer les comportements dans le mouvement des animaux d’élevage que les interventions génériques. La seule méta-analyse incluse avec des résultats comportementaux a trouvé de très petites différences statistiquement non significatives en faveur des interventions qui n’étaient pas culturellement compétentes à partir de deux études avec des  » groupes de comparaison de bonne foi qui ont reçu le même type de traitement et de dosage  » mais qui manquaient de  » contenu additionnel qui était culturellement sensible  » (g = -0.08, 95% CI -0.51 à 0.35). De plus, une revue Cochrane a noté des coûts apparemment assez élevés pour les interventions culturellement compétentes par rapport à l’éducation conventionnelle sur le diabète. Étant donné que la conception ou la mise en œuvre d’interventions culturellement compétentes augmentent les coûts d’une intervention, ces modifications peuvent ne pas être rentables à court terme dans le mouvement des animaux d’élevage. Cependant, il peut y avoir des avantages indirects ; un aperçu et une revue Cochrane axés sur le diabète ont noté des effets positifs sur d’autres mesures telles que les connaissances et les attitudes. » – Jamie Harris, Lessons for Consumer Behavior Interventions from the Health Behavior Interventions Literature (à paraître)
[36.4] « Je n’accorde qu’un très faible poids à ces preuves suggérant que les interventions sur mesure dans le mouvement des animaux d’élevage sont probablement plus efficaces que les équivalents non adaptés. Une revue aberrante a trouvé un coefficient très élevé dans la méta-régression, mais les autres méta-analyses suggèrent que la personnalisation a très probablement un effet modérateur positif très faible ou faible sur les résultats comportementaux. Les IC vont de différences modérées en faveur des interventions non personnalisées à des différences très importantes en faveur des interventions personnalisées. Les comparaisons indirectes dans les méta-analyses suggèrent que des différences modérées ou importantes en faveur des interventions sur mesure sont possibles. En outre, un grand nombre des interventions évaluées – et jugées efficaces – ailleurs dans ce rapport impliquent une forme de sélection ou de ciblage. Il est possible que le ciblage de ces interventions aide à expliquer pourquoi elles sont efficaces. » – Jamie Harris, Lessons for Consumer Behavior Interventions from the Health Behavior Interventions Literature (à paraître)
[36.5] Un livre de Carol Mason fournit des preuves de l’importance des messages violents dans le mouvement anti-avortement, arguant que ‘Le récit apocalyptique de la politique pro-vie est ce qui, en fait, crée de nouveaux guerriers de l’avortement, produisant des soldats dans l’armée de Dieu’…. Intuitivement, un tel langage semble diviser et susceptible de réduire la crédibilité du mouvement auprès du grand public. » – Jamie Harris, Social Movement Lessons From the US Anti-Abortion Movement (leçons tirées du mouvement anti-avortement américain)
[37] «Le débat public pris sur de longues périodes tend à montrer une fascination pour un aspect de la question à l’exclusion de l’autre, à un moment donné. Bien que les individus puissent être en mesure de reconnaître que la même question a des côtés positifs et négatifs, l’opinion publique, telle qu’elle se reflète dans la couverture médiatique, tend à se concentrer sur l’une ou l’autre de ces facettes. Au fil du temps, l’attention peut passer de l’euphorie virtuelle à une préoccupation tout aussi unilatérale des aspects négatifs de la même politique ou de la même industrie … L’attention du public tend à se concentrer sur un ensemble de faits à la fois, avec une capacité remarquable à s’attarder sur les aspects positifs tout en ignorant les points négatifs pendant une période; un seul petit changement dans l’environnement peut plus tard attirer l’attention des non-spécialistes vers l’extrême opposé.» – Frank Baumgartner et Bryan Jones, Agenda Dynamics and Policy Subsystems
Traduction depuis https://www.sentienceinstitute.org/foundational-questions-summaries

Sommaire du corpus

Introduction
Vaut-il mieux parler de protection des animaux, d’écologie ou de santé humaine ?
S’intéresser à d’autres luttes ou se concentrer sur la question animale ?
Confrontation ou non-confrontation ?
Faut-il faire varier les éléments de communication ?
Communication polémique Vs. Autres tactiques
Faut-il s’adresser aux individus ou aux institutions ?
Faut-il cibler les influenceurs ou la population en général ?
Doit-on s’affirmer de gauche ou être non partisan ?
Les réformes welfaristes donnent-elles une dynamique ou enlisent-elle le mouvement ?
Approche réductionniste ou véganiste ?
Doit-on viser un changement social ou technologique ?
3 questions « méta » et une liste de questions complémentaires :
[meta] Focus sur les animaux d’élevage OU les animaux sauvages OU l’antispécisme en général 
[meta] Focus sur le long terme ou le court terme 
[meta] Mouvements sociaux OU essais randomisés contrôlés  OU intuition/spéculation/anecdotes OU constats externes
Questions moins explorées

9 commentaires sur “Faut-il faire varier les éléments de communication ? – Les questions fondamentales pour la défense efficace des animaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s